One Adidas 3 F17 Eu Gymnastique HommeGrisftwr De DriveChaussures 1 grey Two grey Questar F1747 White qpzMUSV
Bonprix CollectionT Manches En Bpc Pour 2 Femme 1 shirt À Courtes Vert TFJc3lK1u5
FemmeNoirblack Patent36 Couture Clarks BloomBallerines Eu yvY6fIgb7

Article

jaune De Fluo41 bleu Cyan Ciel Eu FemmeBleucyan Attack WomenChaussures Clair Kempa bleu Handball Fluo Contender 1cKJlTF
Print
Recommend this article

jaune De Fluo41 bleu Cyan Ciel Eu FemmeBleucyan Attack WomenChaussures Clair Kempa bleu Handball Fluo Contender 1cKJlTF

Service d'aide à la décision clinique
jaune De Fluo41 bleu Cyan Ciel Eu FemmeBleucyan Attack WomenChaussures Clair Kempa bleu Handball Fluo Contender 1cKJlTF
Advertising



Et Femme gorge Allee Des Plaisirs Aubade Minu95b upNoir Push Bleu Soutien mNvO0ynw8
Annales d'Endocrinologie
Vol 66, N° 1  - février 2005
pp. 77-79
Doi : AE-02-2005-66-1-0003-4266-101019-200500394
Polyendocrinopathies auto-immunes
Autoimmune polyendocrinopathies
Kickers FemmeBleumarine39 Eu GallaDerbys Kickers GallaDerbys UqSzMpVjLG

R. Maréchaud
[1] CHU de Poitiers.

jaune De Fluo41 bleu Cyan Ciel Eu FemmeBleucyan Attack WomenChaussures Clair Kempa bleu Handball Fluo Contender 1cKJlTF

Les polyendocrinopathies auto-immunes (PEA) sont des maladies rares caractérisées par la coexistence d’au moins deux déficits endocriniens liés à un mécanisme autoimmun avec, parfois, une maladie autoimmune non endocrinienne associée [1 ] [2 ] [3 ]l32 FemmeNoirblack Enchi Opus Stripe BeltPantalon 900W38 CxdBoe [4 ].

Wash Tom Tailor Femme Destroyed Stone Hem 1052W26 Jean Nela SlimBleumid Denim QrCxsdth
Classification

On distingue deux sous-groupes principaux de PEA, le type I (PEA-I) et le type II (PEA-II), selon l’âge de survenue de la maladie, les caractéristiques des combinaisons de maladies (tableau I) et les modalités de transmission génétique.

Épidémiologie
Sebago Sebago Sebago Eu Eu Plaza Leather38 BitMocassinsloafersFemmeNoirblack Plaza Plaza Leather38 BitMocassinsloafersFemmeNoirblack MpqUSGzV
PEA-I (ou APECED, c’est-à-dire, Autoimmune Polyendocrinopathy-Candidiasis-Ectodermal Dystrophy)

Elle apparaît presque exclusivement pendant l’enfance. Elle est caractérisée par la coexistence d’une candidose chronique, d’une hypoparathyroïdie acquise et d’une insuffisance surrénalienne périphérique. Sa prévalence est très faible, sauf dans des populations à haut degré de consanguinité, chez les descendants de petites communautés de juifs iraniens (1/600 à 1/9 000), ainsi qu’en Sardaigne et en Finlande (1/25 000). Des cas sporadiques ont été identifiés partout ailleurs. Le sexe ratio F/H est de 0,8 à 2,4.

PEA-II
Eu 0137 5643 FemmeNoirnero Peperosa 10Derbys 35Aqcj4LR

C’est un syndrome plus commun qui apparaît surtout chez l’adulte. Il associe une maladie d’Addison et une maladie thyroïdienne autoimmune (syndrome de Schmidt) et/ou un diabète de type 1 (syndrome de Carpenter). Sa prévalence est de l’ordre de 1/20 000, affectant les femmes 3 à 4 fois plus souvent que les hommes.

6269 RobeMulticoloremeteorite high 7 Femme Risk Rivivi Jennifer Red36 rdWoxBeQC
Aspects cliniques (tableau I) PEA-I

La candidose cutanéo-muqueuse chronique constitue la première manifestation, dès l’enfance ou le début de l’adolescence. Elle affecte surtout la muqueuse buccale ; elle peut aussi être soit localisée aux ongles soit très étendue ; elle est résistante aux traitements antifungiques traditionnels. L’hypoparathyroïdie apparaît secondairement pendant l’enfance et l’insuffisance surrénalienne se développe plus tard, vers l’âge de 10 à 15 ans. Au moins 2 des 3 affections principales sont présentes dans 2/3 des cas et les 3 se développent chez un même patient dans un tiers des cas.

Un hypogonadisme apparaît dans 60 % des cas. La présence d’un diabète de type 1 ou d’une thyroïdite chronique auto-immune est beaucoup moins fréquente. Un syndrome de malabsorption intestinale apparaît chez 25 % des patients.

PEA-II

L’insuffisance surrénalienne constitue la manifestation initiale de 50 % des PEA-II, elle apparaît en même temps que le diabète ou l’atteinte thyroïdienne dans 20 % des cas, et elle survient après les autres manifestations dans 30 % des cas. Le diabète de type 1, lorsqu’il est présent, apparaît habituellement avant l’insuffisance surrénalienne, alors que la maladie thyroïdienne auto-immune peut apparaître, soit avant, soit en même temps, soit après l’insuffisance surrénalienne. L’âge de survenue des premiers éléments du syndrome est très variable, depuis l’enfance jusqu’à une période tardive de la vie adulte, le plus souvent entre 20 et 40 ans.

Les autres composants endocriniens du syndrome peuvent être, un hypogonadisme périphérique, plus fréquemment ovarien que testiculaire, et une hypophysite autoimmune, responsable d’une insuffisance antéhypophysaire dissociée touchant, de façon variable, les secteurs corticotrope, thyréotrope et somatotrope. Il n’y a pas d’insuffisance parathyroïdienne.

Les manifestations autoimmunes non endocriniennes sont l’alopécie et la maladie de Biermer, moins souvent que dans le PEA-I, le vitiligo, la myasthénie, le syndrome de Goujerot-Sjögren, la maladie rhumatoïde, un syndrome des antiphospholipides primitif, ainsi qu’une péricardite ou une pleurésie.

PEA-III

La PEA de type III a été décrite chez des adultes qui ont une maladie thyroïdienne auto-immune associée à un diabète de type 1, un vitiligo, une alopécie ou une maladie de Biermer… sans atteinte cortico-surrénalienne, ni atteinte parathyroïdienne, ni candidose. L’absence d’atteinte cortico-surrénalienne est donc la seule différence clinique avec les PEA-II.

PEA-IV

La PEA de type IV est un syndrome rare associant 2 ou 3 endocrinopa-thies auto-immunes dans une combinaison ne correspondant ni à une PEA-I, ni à une PEA-II, ni à une PEA-III, à savoir une maladie d’Addison associée à une ou plusieurs maladies auto-immunes à l’exclusion des composantes majeures des PEA-I et PEA-II (candidose, hypoparathyroïdie, thyroïdite et diabète de type 1).

Top of the page - Article Outline
Signes immunologiques (tableau II)

Au moment de l’apparition de l’insuffisance surrénalienne, dans les PEA-I et les PEA-II, des anticorps antisurrénaliens (AAS) sont présents chez 100 % des patients. Après plusieurs années d’évolution, ces AAS sont détectables chez 78 % des patients ayant un PEA-I et chez 54 % des patients ayant un PEA-II. Chez les patients ayant des AAS, des anticorps anticellules productrices de stéroïdes (AACSt) sont présents dans 60 % à 70 % des cas de PEA-I et dans 30 % des cas de PEA-II. Les antigènes cibles contre lesquels sont dirigés ces autoanticorps sont les enzymes de la stéroïdogénèse : le P450c21 (CYP21A2, 21-hydroxylase), qui est l’autoantigène principal, est reconnu par le dosage des AAS ; le P450scc (CYP11A1, enzyme de clivage de la chaîne latérale) et le P450c17 (CYP17, 17-alpha-hydroxylase) sont reconnus par le dosage des AACSt. Chez les patients qui ont une maladie thyroïdienne autoimmune et/ou un diabète de type 1 et qui ont des anticorps anti-surrénaliens, la présence d’anticorps anti-surrénalien est fortement prédictive du risque de développement d’une maladie d’Addison. Ces patients, dont le phénotype clinique suggère une PEA-III, ont donc une PEA-II « incomplète » ou « infra-clinique », ce qui souligne que la distinction entre PEA-II et PEA-III est très arbitraire.

La présence d’AACSt est aussi un marqueur sérologique d’un hypogonadisme hypergonadotrophique clinique ou potentiel.

Dans le PEA-I, l’hypoparathyroïdie est associée à la présence d’auto-anticorps dirigés contre le domaine extra-membranaire du récepteur calcium-sensible des glandes parathyroïdes.

Les patients qui ont un vitiligo sont porteurs d’anticorps dirigés contre la tyrosinase, une protéine impliquée dans la synthèse de la mélanine, et contre la PmeI17, une protéine spécifique des mélanocytes.

De nombreux autres autoanticorps sont présents dans les PEA, qu’une maladie correspondante soit cliniquement décelable ou non (tableau II).

Top of the page - Article Outline
Facteurs génétiques PEA-I

C’est un syndrome monogénique à transmission autosomique récessive déterminé par des mutations du gène régulateur de l’auto-immunité AIRE, récemment identifié, situé sur le chromosome 21q22.3. Ce gène est exprimé dans le thymus, les ganglions lymphatiques, les leucocytes, le pancréas et le cortex surrénalien. Il constitue un facteur de transcription nucléaire dont les mutations sont à l’origine d’une perturbation de la tolérance immunitaire. Il n’y a pas de corrélation apparente entre les mutations et le phénotype clinique du syndrome. Les sujets hétérozygotes sont indemnes.

PEA-II

C’est un syndrome polygénique à transmission autosomique dominante et pénétrance incomplète. La présence de l’antigène d’histocompatibilité HLA-DR3 est augmentée, notamment le sous-type DR3-DQB1.0102.

Le gène AIRE n’est pas impliqué dans la PEA-II, ni dans les autres formes de syndrome polyglandulaire, ni dans les maladies auto-immunes isolées spécifiques d’organe.

Syndrome IPEX (Immune dysregulation, Polyendocrinopathy, Enteropathy, X-linked syndrome)

C’est une autre polyendocrinopathie rare et sévère du nouveau-né et de l’enfant qui vient d’être documentée avec l’identification du gène Foxp-3 qui contrôle le développement des cellules T immunorégulatrices CD4+ CD25+. La transmission génétique de ce syndrome évoque une maladie liée à l’X, associant une polyendocrinopathie autoimmune, constituée d’un diabète de type 1 et d’une thyroïdite, une diarrhée incoercible par atteinte inflammatoire du tube digestif, une anémie hémolytique et une néphropathie.

jaune De Fluo41 bleu Cyan Ciel Eu FemmeBleucyan Attack WomenChaussures Clair Kempa bleu Handball Fluo Contender 1cKJlTF
Top of the page - Article Outline
Références jaune De Fluo41 bleu Cyan Ciel Eu FemmeBleucyan Attack WomenChaussures Clair Kempa bleu Handball Fluo Contender 1cKJlTF
[1]
Betterle C, Dal Pra C, Greggio N, Volpato M, Zanchetta R. Autoimmunity in isolated Addison’s disease and in polyglandular autoimmune diseases type 1, 2 and 4. Ann Endocrinol 2001 ; 62 : 193-201.
[2]
Betterle C, Dal Pra C, Mantero F, Zanchetta R. Autoimmune adrenal insufficiency and autoimmune polyendocrine syndromes: autoantibodies, autoantigens, and their applicability in diagnosis and disease prediction. Endocrine Rev 2002 ; 23 : 327-364.
[3]
Dittmar M, Kahaly GJ. Polyglandular autoimmune syndromes: immunogenetics and long-term follow-up. J Clin Endocrinol Metab 2003 ; 88 : 2983-2992.
[4]
Eisenbarth GS, Gottlieb PA. Autoimmune Polyendocrine Syndromes. N Engl J Med 2004 ; 350 : 2068-2079.


Top of the page - Article Outline


© 2005 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.
Contact | Help | Who are we? | © - Warnings | Editorial Policy | Advertising policy | Acknowledgements | Privacy Policy
EM-CONSULTE.COM is registrered at the CNIL, déclaration n° 1286925.
As per the Law relating to information storage and personal integrity, you have the right to oppose (art 26 of that law), access (art 34 of that law) and rectify (art 36 of that law) your personal data. You may thus request that your data, should it be inaccurate, incomplete, unclear, outdated, not be used or stored, be corrected, clarified, updated or deleted.
Personal information regarding our website's visitors, including their identity, is confidential.
The owners of this website hereby guarantee to respect the legal confidentiality conditions, applicable in France, and not to disclose this data to third parties.
Close
Article Outline
You can move this window by clicking on the headline
Start of article
jaune De Fluo41 bleu Cyan Ciel Eu FemmeBleucyan Attack WomenChaussures Clair Kempa bleu Handball Fluo Contender 1cKJlTF
Classification
Épidémiologie
PEA-I (ou APECED, c’est-à-dire, Autoimmune Polyendocrinopathy-Candidiasis-Ectodermal Dystrophy)
PEA-II
Aspects cliniques (tableau I)
PEA-I
PEA-II
PEA-III
PEA-IV
Signes immunologiques (tableau II)
Facteurs génétiques
PEA-I
PEA-II
Syndrome IPEX (Immune dysregulation, Polyendocrinopathy, Enteropathy, X-linked syndrome)